Nantes, vue des nids de Tadashi Kawamata – Le voyage estival de la 8ème édition.

Un voyage estival imaginé et dirigé par Jean Blaise que les Amis ont parcouru en deux jours.

Nids, bois, Tadashi Kawamata, place Royale et Lieu Unique © Raymond Boudet

Les nids en bois, belvédères de l’artiste japonais,Tadashi Kawamata,sont agrippés dans la ville à des arbres, bâtiments ou lampadaires. L’artiste a conçu des nids dont un belvédère permanent sur le butte Ste Anne. Il aime interpréter un territoire urbain. Ici les oiseaux ont choisi leurs emplacements; ce sont des lieux sûrs. Alors « j’espère que la ville sera en sécurité ! »

                       Les Amis dans le Passage Pommeray © Raymond Boudet

EVOR, Jungle intérieure, Passage Bouchaud

Nous avons rencontré l’artiste nantais devant la jungle cachée qu’il a planté depuis 2018 entre les bâtiments non loin de l’église Ste Croix.

Cécile Beau, Envers,2019, 400 x 200 cm Acier Platanoides (Érables), Passage Ste Croix

« Un arbre nu dans un patio et son possible système racinaire affleure le sol alors que l’écho d’une goutte invisible s’élève du puits. L’exploration se prolonge devant une cavité d’où bruissent les fluctuations d’un souffle d’air, révélant la topographie sonore d’une grotte… Des temporalités différentes,:temps minéral, organique et temps du regard se combinent vers une dilatation d’un temps mythologique. »

Stéphane Vigny, Reconstituer, 2019, Place Royale et Philippe Ramette, Éloge de la Transgression, Cours Cambronne © Raymond Boudet

Malachi Farrell, Constantin Leu, Ludovic Nobileau, Human Clock, 2019 place Graslin © Raymond Boudet

«  Avec cette oeuvre mi-homme, mi-machine, ils proposent de renouer avec la tradition des horloges comme des oeuvres alliant prouesse technique et artistique pour l’espace public. » Cette installation théatrale développe l’esthétique d’un coucou mécanisé pour notre émerveillement !

Claire Tabouret, If only The Sea coule sleep, 2019 avec Aska Matsumiya et Alex Somers (composition sonore) HAB Galerie © Jacques Fretel et © Raymond Boudet

Les voiles des bateaux du port de San Pedro (côte californienne) sont suspendues dans l’espace du HAB. Elles ont servi de support à sa peinture de silhouettes féminines et masculines. Le souffle doux qui les fait flotter semble interroger le lieu de destination de ces corps, comme pris par les mouvements du vent.

Des monotypes forment une réponse fixe, un ancrage possible.

Flora Moscovici, Le temps entre les pierres, rue des échevins (Place du Bouffay) 2019 © Raymond Boudet

Johann Le Guillerm, Attraction, Jardin des Plantes, 2019 © Jacques Fretel

Au Jardin des Plantes, Johann Le Guillerm a engagé un vaste projet de recherche autour du point; de vastes installations deviennent un laboratoire d’expérimentation: structures, jeux de signes, fleurs cinétiques aquatiques qui se répandent dans l’univers végétal et étonnent.

Carlo Ponti, Chaise et Dormanron, 2019, Jardin des Plantes © Jacques Fretel

Ces objets ont trouvé leur place.

Pour terminer ces deux jours, c’est l’univers du photographe irlandais, Richard Mosse, qui semble avoir fasciné par son travail sur les traces mnésiques de la violence; une forme d’actualité plastique et politique.

Richard Mosse, Incoming, 2019, Lieu Unique © Jacques Fretel

« Une mention particulière pour l’installation photo/vidéo  INCOMING de Richard Mosse au Lieu Unique, ayant pour thème les camps de rétention d’immigrés potentiels en différents points du monde . Ses images réalisées avec une caméra thermique à usage militaire , sont impressionnantes de force. Beaucoup d’émotion. » Michel Guidoni

Un encouragement à aller circuler et regarder, en levant les yeux vers le ciel. On peut aussi se diriger vers le Belvédère de Tadashi Kawamata, sur la Butte Ste Anne, pour survoler et embraser la ville de Nantes toute entière. (Jusqu’au 1er septembre – http://www.levoyageanantes.fr)

De retour de Chaumont sur Loire…

Les amis de l’Association se sont retrouvés au Domaine de Chaumont sur Loire après une journée au Clos Lucé. La Saison 2019 d’art et de nature est placée sous le signe du rêve et de la poésie.

Alors les jardins de Paradis s’exposent dans une nature composée avec élégance, fantaisie et nouvelles exigences.

Le jardin chinois

L’art dans la nature ce sont les paysages du chinois Gao Xingjian, la forêt fantomatique de la brésilienne Janaina Mello, les tentures- paysages du ghanéen El Anatsui, l’univers poétique et les méditations sur le temps de Stéphane Thidet, la serre du bonheur d’Agnès Varda, les étonnantes sculptures de bois de Christian Renonciat, de Vincent Mauger, celles de Marc Couturier, de Ma Deshung et Côme Mosta Heirt.

Stéphane Guiran, Le nid des murmures, Manège des écuries 2019

Mais qui tient ce merveilleux bouquet ? Chantal Colleu-Dumond à qui on a confié ce lieu patrimonial et créatif. Un vaste domaine à arpenter durant quelques heures avec une pause déjeuner sous les feuillages !

VOYAGE À NANTES avec les Amis du Musée Jardin Manoli

Philippe Ramette

 VOYAGE A NANTES 

Mardi 10 & Mercredi 11 juillet

                           Un Parcours d’art contemporain dans la ville de Nantes

« Le Voyage à Nantes, c’est un parcours urbain du lieu unique à la pointe Ouest de l’Ile de Nantes.
Sur votre chemin, laissez-vous conduire d’une œuvre signée par un grand artiste d’aujourd’hui à un élément remarquable de notre patrimoine, des «incontournables» de la destination à des trésors méconnus, d’un point de vue étonnant sur la ville à un incroyable coucher de soleil sur l’estuaire… Au total, c’est une quarantaine d’étapes, d’Est en Ouest, réunies en un parcours sensible et poétique.
De nouvelles œuvres au cœur de l’espace public, des interventions plastiques dans les rues de Nantes, des lieux festifs, des croisières singulières, un patrimoine revisité, des expositions temporaires … »http://www.levoyageanantes.fr/fr/

Nous vous invitons à parcourir cette ville dynamique et Arty ! Venez avec vos amis.

Tout le programme est sur ce lien: https://docs.google.com/forms/d/1i5byd5kulsPYoXuqgrgtgwSTZMlQtK-v6mFIaqaDgXU/edit

Deux jours en Val de Loire Amboise et Chaumont sur Loire – 7 et 8 juin 2019

Guiseppe Penone
Nous invitons les adhérents et leurs amis, dans le cadre de l’année
« végétale »du Musée-jardin P. Manoli, à participer à un voyage culturel au Clos (500 ans du décès de Léonard de Vinci) et au 28eme Festival des Jardins au Domaine de Chaumont sur Loire.

CHATEAU ROYAL D’AMBOISE 
A l’aube de la Renaissance, la puissante forteresse médiévale d’Amboise
cède la place à une résidence royale sous les règnes des Rois de France
Charles VIII et François Ier. La Cour, nombre de lettrés et d’artistes
européens y séjournent à l’invitation des souverains à l’exemple de
Leonardo da Vinci qui repose dans la Chapelle du Château.

Ce haut-lieu de l’Histoire de France possède une exceptionnelle collection de mobilier gothique et Renaissance qui témoigne du raffinement
artistique de la première Renaissance française. Après la visite des logis
royaux et des imposantes tours cavalières, la promenade se prolonge
dans de beaux jardins panoramiques qui dominent la Loire.

DOMAINE DE CHAUMONT SUR LOIRE 
Douze artistes sont invités à Chaumont-sur-Loire pour cette nouvelle
saison d’art et de nature, sous le signe du rêve et de la poésie. C’est ainsi
que seront présentés, dans les ailes Ouest et Sud du château, d’oniriques
paysages du grand artiste chinois Gao Xingjian, par ailleurs Prix Nobel de littérature, avec pour titre Appel pour une nouvelle Renaissance. 2019
verra le retour de l’artiste ghanéen El Anatsui, avec une nouvelle
installation de barques magistralement dressées face au fleuve, symbole des “passeurs” oubliés, au service des hommes, des matières et des idées.

C’est une forêt fantomatique de cordes tressées, reflet silencieux et
immaculé des douleurs des arbres si souvent violentés, que propose, dans l’Asinerie, l’artiste brésilienne Janaina Mello Landini.

Fidèle à son univers infiniment poétique et à ses méditations sur le tempsl’érosion et l’instabilité des choses, Stéphane Thidet a conçu, quant à lui, deux installations spectaculaires : Les pierres qui pleurent et There is no Darkness (Il n’est pas d’obscurité) dans la Grange aux Abeilles et la
Galerie de la Cour des Jardiniers.

L’inclassable Agnès Varda nous invitera, pour sa part, dans son monde
imaginaire et sa Serre du Bonheur où dialoguent joyeusement tournesols et pellicules délicates de copies abandonnées de ses anciens films. Le
magicien de la matière qu’est Christian Renonciat fera “parler le bois”
dans un savant dialogue avec l’architecture du Château et des Écuries. Les parcs du Domaine et la Cour de la Ferme accueilleront d’imposantes et
mystérieuses sculptures de l’artiste chinois Ma Desheng et du français
Vincent Mauger. Mais cette saison d’art fera aussi surgir de vertes
apparitions avec, dans le Château et les Écuries, des Portes de verre et de bois de Côme Mosta-Heirt, un vertige minéral et végétal de
Konrads,
une tapisserie Mille fleurs de Luzia Simons et de subtils Orangers de
porcelaine de Marc Couturier. Bref une nouvelle saison d’art, où
s’allieront étroitement rêve, imaginaire et création.
 
Chantal Colleu-Dumond
Directrice du Domaine de Chaumont sur Loire
Commissaire de la saison d’art

///   PROGRAMME    // 
Vendredi 7 juin :
 Départ de St Malo vers 8 h, Déjeuner sur la route14 h : Rendez-vous
devant l’entrée du Clos Lucé : Visite des expositions et de la dernière
demeure de Leonard de Vinci
19 h : Hôtel Ibis – Amboise (à confirmer)
19 h 30 : Diner de groupe

Samedi 8 juin :
10 h : Domaine de Chaumont-sur-Loire : Visite guidée du 28ème Festival International des Jardins
Installations et expositions du Centre d’art et de Nature
Château, écuries et parc historique
Vers 13 h déjeuner sur place17 h 30 : Départ de Chaumont – retour à St
Malo vers 21h30

La participation aux frais est de 130 € pour un couple au départ de
St Malo.



YVES BELIN à LIFFRÉ du 11 au 19 mai à LIFFRÉ


Je voulais attirer l’attention de nos amis sur une exposition à l’organisation de laquelle je participe.

Il s’agit d’une exposition rétrospective d’un peintre de mes amis décédé en 2017, YVES BELIN

Il a eu son heure de gloire et a été en son temps exposé à New York et au Mexique.

Voici quelques photographies de ses œuvres qui se situaient au sein du mouvement d’abstraction lyrique.

Si les pas de quelques uns de nos amis les guidaient vers LIFFRÉ entre le 11 et le 19 maipeuvent faire un détour par la salle de l’hôtel de ville, je pense qu’ils apprécieront.

Le vernissage aura lieu le vendredi 10 mai à 18h30.

Michel Guidoni

Mitchell et Riopelle, la couleur dans une abstraction passionnée au Fonds Leclerc à Landerneau jusqu’au 22 avril 2019

Les Amis du Musée Jardin Manoli l’ont vue !

A Landerneau, après Québec et Toronto, une exposition d’un couple de peintres engagés dans l’Action Painting, Joan Mitchell (1925-1992) née à Chicago et Jean-Paul Riopelle (1923-2002) né à Montréal, deux artistes qui vêcurent vingt ans ensemble.

Photo Raymond Boudet

L’accrochage français est différent des canadiens pour plus de la moitié des toiles mais le principe est le même: raconter leur histoire et mettre en face à face leurs tableaux; plus de quatre vingt à eux deux.

Joan Mitchell a vécu presque toute sa vie en France dans le pays impressionniste de Claude Monet. Le Musée des beaux-arts de Nantes et la Galerie nationale du Jeu de Paume lui avaient rendu conjointement hommage en 1994.

Aujourd’hui à Landerneau l’exposition révèle, par un accrochage sensible et juste, les correspondances entre les deux artistes comme l’usage de couleurs similaires, l’ouverture à des résonances à la nature par l’abstraction. Chacun singulier dans son écriture. Chacun y trouvant là, par notre regard sur l’autre, une possible relecture de leur démarche encore trop méconnue.

Photo Raymond Boudet


Photo Raymond Boudet